Message réfléchi


Mon miroir, ce matin, m’a transmis ce terrible message :

« Cher ami,
Petit à petit,
ton visage
prend l’aspect d’un aride paysage…. »

« Aride, à rides, certes ! »,
lui répondis-je du tac au take,
« Cependant mon cœur n’est point à sec.
La source d’amour n’y est point tarie.
Le silence paisible du désert petit à petit
s’installe confortablement en mon esprit.
Diantre ! Peu m’importe le paraître,
Je finirais bien par être ! »

A ces mots, le miroir resta coi
…jusqu’à la prochaine fois !

Un bouquet de feuilles…


Un bouquet de feuilles.
Se parent de belles couleurs.
Se prennent pour des fleurs.

La nature est une artiste.
A l’automne, alors que de nombreuses fleurs se fanent,
les feuilles des bois, aussi coquettes qu’elles et voulant les concurrencer,
s’habillent de leurs plus belles robes aux tons les plus enchanteurs.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Noyer


Contemplation.

J’ai toujours eu, depuis mon plus jeune âge, des moments contemplatifs.
Cela m’arrivait plutôt à l’adolescence.
C’est un peu plus tard que ces moments ont alterné à des périodes plus « dans l’action » !…
La sagesse nous invite à être plutôt dans « l’être » que  dans  « le faire » !

Pouvons-nous cependant nous passer de l’un comme de l’autre ?

Voici un petit poème…contemplatif, écrit ce soir sur ma terrasse.

Coule la vie

Assis à l’ombre du noyer,
ainsi passent les soirs d’été.

Je porte mon regard sur les collines,
observant la course du soleil qui décline.

Bercé par les « roucous » des tourterelles,
je plonge mon regard dans le bleu du ciel.

Mon âme intriguée suit le long voyage,
inexorable et impermanent trajet des nuages.

Ainsi coule la vie, sans cesse renouvelée,
alternant joie et mélancolie au rythme des journées.