Un chemin de vie


Singing « Hello it’s me ! Je m’appelle Guy »
C’est le titre d’une chanson que j’ai écrite pour me présenter à mes compagnons de désert (cette photo est plus récente) !

Qui suis-je ?

Je suis né presque à cheval sur la frontière franco-belge (du côté français). En effet ma maison natale est située à 1 km environ de la Lys qui fait la frontière entre les deux pays.  J’y suis effectivement né comme cela était courant à l’époque. Ma mère,qui, à 45 ans ans, accouchait de son 8e enfant, fut, en l’occurrence, uniquement assistée par le médecin de famille et une sage-femme.
Après un détour, à 20 ans, par Djibouti pour mon service militaire et les Flandres Belges, pendant les 40 années qui suivirent, j’ai habité, avec Michèle, 2 ans dans ce merveilleux décor des Ardennes Belges, appelé l’Ardenne Bleue, le Pays des Sources, dans les environs de Spa-Francorchamps.
L’heure de la retraite sonnée, nous avons cherché un lieu plus lumineux et moins froid.
Ce lieu plus espacé et plus chaleureux, nous l’avons trouvé, Michèle et moi, dans le Sud-Ouest de la France, en Corrèze, région riche en nature, en patrimoine et en activités de toutes sortes.
Ici, l’énergie ambiante stimule la créativité et, poussé par ses ailles, je suis en train de réaliser mon rêve de jeunesse : l’édition.

Je suis un gratte-papier, un écrivaillon, un écrivain-poète autodidacte, chanteur à ses heures et philosophe dans le sens de « chercheur de sens ».
Ado, j’avais déjà un grand besoin de m’exprimer. Très sensible, je ne me sentais pas de confier, à qui que se soit, ce qui m’importait.

Il y avait à cet époque beaucoup de tabous dans les familles.

J’ai donc senti le besoin de m’exprimer et l’écriture a, d’abord et surtout, été un exutoire, mon seul mode d’expression.
Longtemps après, j’ai découvert lors d’une formation en accompagnement palliatif que j’avais appris à parler, voire à m’exprimer mieux par la parole que par l’écrit.

J’ai , depuis au moins mes années pubères, toujours eu besoin de philosopher, de chercher un sens à la vie.
J’étais très croyant à l’époque et j’avais une vision de l’infini et de l’éternité.
Lorsque je lis, aujourd’hui, des ouvrages de vulgarisation scientifique, ou les livres d’Eckhart Tolle, cette vision me revient souvent en mémoire.
Selon moi, point besoin d’avoir fait une thèse en philosophie pour être à même d’aller sur le chemin de la quête de soi et du sens de la vie !…

3 réflexions sur “Un chemin de vie

  1. guy je pense que tu es en train de rattraper le temps perdu, mieux vaut tard que jamais.
    bravo, d osez aller de l avant, bonne chance pour la suite. bisous michka

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s