Le canal de l’amour


Pour faire suite à mon précédent article, « Le manque positif », j’ai l’élan de partager cette vidéo qu’une amie m’a recommandée.
C’est un hommage rendu à Michel Cazenave par Fabrice Midal.
J’y ai découvert, « par hasard » 😉 , des mots en forte résonance avec ce que je partageais dans mon article publié ce matin.

Devenir le canal de l’amour, s’abandonner à son mystère, au mystère de l’autre que nous ne connaîtrons jamais totalement, risquer la fusion, l’un en deux, tout en ayant conscience que nous sommes deux…s’abandonner, c’est-à-dire, se donner au bon…
Pouvons-nous alors atteindre, lorsque notre cœur nous donne cette certitude tant cherchée, celle de l’existence et de la présence de l’amour, un état proche de la plénitude ?
Dans ce cas le manque peut diminuer jusqu’à devenir positif…

L’amour est une énergie qui vibre dans la nature et dans tout l’univers.

Devenir ce canal qui la transmet…

Work in progress


Relire, Corriger, Relire, Corriger…

Message réfléchi


Mon miroir, ce matin, m’a transmis ce terrible message :

« Cher ami,
Petit à petit,
ton visage
prend l’aspect d’un aride paysage…. »

« Aride, à rides, certes ! »,
lui répondis-je du tac au take,
« Cependant mon cœur n’est point à sec.
La source d’amour n’y est point tarie.
Le silence paisible du désert petit à petit
s’installe confortablement en mon esprit.
Diantre ! Peu m’importe le paraître,
Je finirais bien par être ! »

A ces mots, le miroir resta coi
…jusqu’à la prochaine fois !