Guère épais…l’espoir !


Voici le texte que j’ai lu le 2 octobre à l’occasion de la cérémonie de l’arbre de Paix dans le jardin de l’école de Sérilhac :

Résultat de recherche d'images pour "ginkgo biloba"

Telle cet arbre millénaire,
l’humanité a survécu et espère.
Cependant un grand danger la menace.
La nature de sa destruction déjà montre les traces.

Depuis quelques années,
une guerre sournoise contre l’humain
par le profit a été déclarée,
l’entraînant vers un fatal destin.

Autour de nous déjà nous voyons
les effets de la triste dégradation
des beautés que nous admirons.
Une dramatique perspective bouche notre horizon.

Les arbres se meurent.
Les oiseaux se font rares.
La terre sèche et craque de douleur.
Dans les près, quelques brins d’herbe épars…

Est-il vraiment trop tard ?

Qu’attendons-nous pour agir ensemble ?
Qu’attendons-nous pour vivre ensemble ?
Qu’attendons-nous pour sauver ensemble le bien commun
et renouer de la solidarité les liens ?

Nous avons tous besoin de paix.
Nous avons tous besoin d’espérer
en un monde meilleur
qui resèmera la joie en nos cœurs.

Nous avons tous besoin de croire
que tout est encore possible,
que le monde ne va pas vers le noir,
que la flèche fatale ratera sa cible.

Comme cet arbre millénaire
que nous avons planté dans notre jardin,
nous croyons que nous pourrons ensemble faire
revivre l’espoir de nouveaux lendemains.

 

Le canal de l’amour


Pour faire suite à mon précédent article, « Le manque positif », j’ai l’élan de partager cette vidéo qu’une amie m’a recommandée.
C’est un hommage rendu à Michel Cazenave par Fabrice Midal.
J’y ai découvert, « par hasard » 😉 , des mots en forte résonance avec ce que je partageais dans mon article publié ce matin.

Devenir le canal de l’amour, s’abandonner à son mystère, au mystère de l’autre que nous ne connaîtrons jamais totalement, risquer la fusion, l’un en deux, tout en ayant conscience que nous sommes deux…s’abandonner, c’est-à-dire, se donner au bon…
Pouvons-nous alors atteindre, lorsque notre cœur nous donne cette certitude tant cherchée, celle de l’existence et de la présence de l’amour, un état proche de la plénitude ?
Dans ce cas le manque peut diminuer jusqu’à devenir positif…

L’amour est une énergie qui vibre dans la nature et dans tout l’univers.

Devenir ce canal qui la transmet…

Work in progress


Relire, Corriger, Relire, Corriger…