Fan de La Cavale


Je viens de recevoir un commentaire enthousiaste d’un lecteur de « La cavale de l’épouvantail ».
En voici quelques extraits :

« J’ai rapidement terminé le dernier livre que je tu m as dédicacé en venant à Halluin et je me suis bien distrait en le lisant.
La première partie est agréable et essentiellement narrative mais a certainement nécessité beaucoup de travail de ta part sous forme de recueil et transcription de témoignages.
Le tout est surtout a l’honneur de tes parents et de certains membres de ta famille.
Quant à ERICH, hormis le fait qu’il était absolument réfractaire au service militaire voire objecteur de conscience et audacieux dans la réussite de ses évasions, il n’a ensuite pas eu une vie hors du commun comme ses exploits et son instinct de survie de jeunesse aurait pu le laisser supposer…
Quant à la seconde partie fictionnelle : elle est surprenante et je ne peux que te féliciter pour sa qualité rédactionnelle. Cela aurait été si bien que cette histoire se soit passée telle que tu l’as imaginée…
Avec persévérance promeut ton livre. Il mérite d être diffusé beaucoup plus amplement…
Grâce à ton génie littéraire, j ai passé un excellent moment et découvert une petite partie de l’histoire de notre cher quartier du Colbras dont je garde beaucoup d’agréables souvenirs…
… tu as une certaine habileté littéraire pour laquelle je suis admiratif car tu arrives à transcrire sur le papier le fruit de ton imagination en phrases captivantes, courtes et précises. Cette habileté s’appelle le talent et est le fruit de beaucoup de travail de réflexion, d’introspection aidé d’un don cultivé dès la première enfance…
Je te souhaite de futurs très grands succès littéraires pour 2022.
A bientôt peut-être sous un cèdre de l’Atlas !
Très amicalement,
Yves »

L’épouvantail en cavale !


Un article qui vient de paraître sur Langle Editions : https://langleditions.fr/2021/11/01/lepouvantail-en-cavale/

De retour dans la cour des grands


En compagnie de 3 de « mes pairs » à la Foire de Brive de 2019

En 2019, j’ai eu la chance d’être sélectionné à la foire du Livre de Brive-la-Gaillarde, réputée pour être en France le deuxième événement important pour l’industrie du livre après celle de Paris.


Je viens d’apprendre que j’étais invité à participer à l’édition de cette année (Livre Paris 2021 a été annulée) , en tant qu’auteur indépendant.


Pouvoir participer à cette grande foire en tant qu’auteur auto-édité n’est pas si aisé.
Cette année, 300 auteur.e.s ont été sélectionnés sur les 600 auteurs inscrits, dont une minorité d’auteur.e.s en auto-édition.
Curieux de connaître les critères de sélection (il est bon de satisfaire l’égo de temps en temps, n’est-ce pas ?), je me suis entendu dire que le choix s’est porté sur La cavale de l’Épouvantail, L’incroyable odyssée d’Erich « par ce que je suis un auteur local et pour la beauté de l’objet » (Sic). Mon égo en ronronne encore…

Pourquoi vouloir participer à un tel événement qui risque de se révéler coûteux (les frais de participation s’élèvent à 100 € et la marge prise sur la vente de mes livres est passée à 42%) ?
La raison principale que je me suis trouvée est mon désir d’assumer pleinement mon rêve d’adolescent : devenir un authentique écrivain.
Faute d’être reconnu par une grande maison d’édition, me hisser à la hauteur de noms plus connus par la réalisation d’ouvrages de qualité qui offrent à un nombre restreint de lectrices et lecteurs un peu de joie (les commentaires que j’en reçois en témoignent) et que ceux-ci puissent être mis côte à côte avec ceux réalisés par les grands éditeurs, me procure une grande fierté.
Par ailleurs, vivre cet événement « de l’intérieur » est un grand bonheur. Les rencontres et échanges avec « mes pairs » consacrés par « la déesse aux cent bouches » me font grandir en confiance.

Rendez-vous à la prochaine étape…

http://foiredulivredebrive.net/page_id=2489/index.html#R