Noyer


Contemplation.

J’ai toujours eu, depuis mon plus jeune âge, des moments contemplatifs.
Cela m’arrivait plutôt à l’adolescence.
C’est un peu plus tard que ces moments ont alterné à des périodes plus « dans l’action » !…
La sagesse nous invite à être plutôt dans « l’être » que  dans  « le faire » !

Pouvons-nous cependant nous passer de l’un comme de l’autre ?

Voici un petit poème…contemplatif, écrit ce soir sur ma terrasse.

Coule la vie

Assis à l’ombre du noyer,
ainsi passent les soirs d’été.

Je porte mon regard sur les collines,
observant la course du soleil qui décline.

Bercé par les « roucous » des tourterelles,
je plonge mon regard dans le bleu du ciel.

Mon âme intriguée suit le long voyage,
inexorable et impermanent trajet des nuages.

Ainsi coule la vie, sans cesse renouvelée,
alternant joie et mélancolie au rythme des journées.

Jeune pour toujours


Pour diverses raisons certaines chansons nous marquent « pour toujours ».
« Forever young » de Bob Dylan est ce genre de chanson pour moi.
J’ai toujours aimé la version de Joan Baez que j’ai beaucoup écouté lorsque j’étais plus jeune et que je croyais que c’était…pour toujours ! ;-).
Récemment, ma fille a fait remarquer que je me croyais toujours jeune ! 😉

J’ai lu quelque part que Bob Dylan avait écrit cette chanson pour son fils car il se reprochait de ne pas être très présent à ses côtés.

Aujourd’hui, c’est la fête des père en Belgique.
Mon fils n’aurait sans doute pas manqué de me la souhaitée…

J’ai eu envie d’écrire des paroles françaises sur cette mélodie.
Je crois être parvenu à garder l’esprit de la chanson originale toute en y mettant des rimes françaises très riches.
A vous de juger :

Que Dieu te garde et te bénisse
Que toujours tes souhaits aboutissent
Puisses-tu toujours aider autrui
et accepter l’aide de tes amis
Une échelle vers les étoiles construis
pour y grimper toutes les nuits
Pourrais-tu rester jeune pour toujours ?
Jeune pour toujours, Jeune pour toujours
Peux-tu rester jeune pour toujours ?

Puisses-tu garder l’intégrité
cultiver la sincérité
Croire en la vraie vérité
voir la lumière dans l’obscurité
Garde toujours ton courage
Reste bien droit dans l’orage.
Pourrais-tu rester jeune pour toujours ?
Jeune pour toujours, Jeune pour toujours
Peux-tu rester jeune pour toujours ?

Que toujours tes mains restent actives
Que toujours tes pieds restent agiles
Que tu sois toujours bien enraciné
quand le vent se met à tourner
Que toujours ton cœur soit plein de joie
Que toujours ton chant trouve sa voix
Pourrais-tu rester jeune pour toujours ?
Jeune pour toujours, Jeune pour toujours
Peux-tu rester jeune pour toujours ?

Paroles originales
May God bless and keep you always
May your wishes all come true
May you always do for others
And let others do for you
May you build a ladder to the stars
And climb on every rung
May you stay forever young
Forever young, forever young
May you stay forever young.

May you grow up to be righteous
May you grow up to be true
May you always know the truth
And see the lights surrounding you
May you always be courageous
Stand upright and be strong
May you stay forever young
Forever young, forever young
May you stay forever young.

May your hands always be busy
May your feet always be swift
May you have a strong foundation
When the winds of changes shift
May your heart always be joyful
And may your song always be sung
May you stay forever young
Forever young, forever young
May you stay forever young.

J’ai enregistré cette chanson avec une bande son.
Vous pourrez jugé du résultat ici : Fichier audio partagé

Ce petit échantillon est le premier d’une série que je suis en train d’enregistrer. Je ne manquerai pas de vous tenir au courant…

Je vous souhaite de rester « Jeune pour toujours » ! 😉

« Voici des fruits…. »


 

« Voici des fruits, des fleurs, des feuilles et des branches
Et puis voici mon cœur qui ne bat que pour vous…; »
Paul Verlaine – Green – Romances sans paroles.

Du ventre de notre mère
nous sommes originaires.

Pendant de longs mois elle nous a portés,
nourris, secoués et cajolés.
Durant de longues années elle nous a supportés,
nourris, torchés, caressés et soignés.

Grâce à son attention, son affection,
ses soucis dont elle n’a pas toujours fait mention,
nous avons grandi vers notre autonomie
qu’il nous appartient d’acquérir aujourd’hui…

BONNE FÊTES AUX MÈRES DE BELGIQUE ET D’AILLEURS !
PRETTIGE MOEDERKESDAG !