Enlivrez-vous !


Découvrez la bande annonce !

Confinement oblige, vous chercher des sujets de lecture ?
En voici un à (re)découvrir.
Cliquer ici pour le commander

Merci de partager !

Bonne année, Bon départ !


Bonjour et Bonne année 2020 aux 435 personnes qui me suivent sur ce site ou sur les

réseaux sociaux !
#Neander, est allé à la rencontre de ses lecteurs !

Pour bien débuter l’année, je vous fait part ci-dessous de deux commentaires enthousiastes reçus récemment :

« Je viens tout juste de terminer votre livre que j’ai lu quasiment d’une traite.

Je vous fais part tout de suite de mon enthousiasme !

Votre livre m’a passionnée. Je retrouve beaucoup, beaucoup de mon cheminement personnel dans vos propos.

Je suis moi aussi fascinée par le monde onirique, pour ma part je cherche à y retrouver Pierre, qui a été mon jeune mari dans les années 70, nous étions très jeunes.

Il est mort le 25 décembre 1980 , à 27 ans , depuis je ressens tout à la fois sa présence et le manque cruel de ne plus pouvoir communiquer de manière  » classique  » avec lui .

…Je voudrais pouvoir commander mes rêves, pour le moment je ne sais pas maîtriser cela, je suis dans une grande émotion quand je me réveille et que je voudrais tant rester avec lui, dans mon rêve…

Par ailleurs, tout ce que vous évoquez dans votre livre me parle, je suis aussi intéressée par le chamanisme, je n’ai pas essayé car ça me fait un peu peur.

Je viens de voir ce film magnifique : « Un monde plus grand ».

Je suis sortie du cinéma bouleversée mais pleine d’espoir dans la reconnaissance de ces pratiques ancestrales qui semblent enfin prises au sérieux.
Néandertal n’a pas disparu complètement à mon avis, je crois au métissage.
C’est peut-être la partie néandertalienne qui subsiste en nous qui sauvera l’humanité, qui sait ?

Félicitations pour votre travail et un grand merci pour le partage de votre vécu et de vos ressentis.

J’ai passé un excellent moment en votre compagnie .

🙏

🤩

🌈

Brigitte. »

« …[ton livre] Sa lecture par la suite n’a pas démentie ni contrariée mes premières émotions. Je l’ai parcouru en trois fois stimulé par le suspens et l’envie de connaître la suite.

Après un début où il faut s’approprier les personnages et la gymnastique du flash-back, la lecture devient limpide et je suis bien rentré dans l’intrigue. L’idée de régression à la recherche de son « personnage premier » est originale et invite à de belles réflexions sur la mémoire, la généalogie, nos origines, en bref, d’où venons-nous ?

A certains moments, l’articulation entre documentaire et l’histoire romancée me faisait penser aux livres de Bernard Werber (les fourmis par ex) , avec l’alternance entre la partie scientifique et l’ enquête policière…

…Si j’avais encore un vœu à formuler cette année, pourquoi pas une suite à cette belle aventure ?

…Et si cette clé USB détenait d’autres secrets ?…

Serge »

Gaillarde !


…la Foire de Brive !

Au passage, signalons que Brive a acquis ce surnom en raison de sa résistance aux nombreuses invasions.

Il y a eu beaucoup de monde à partir de vendredi après-midi dans l’enceinte aménagée dans et autour de la halle Georges Brassens, ainsi nommée par référence à la chanson « Hécatombe » du célèbre Sétois.

Ce fut une expérience enthousiasmante que de vivre cette foire de l’intérieur.
J’ai eu la chance d’être installé dans un kiosque (que je nommerais à musique…) en compagnie d’une dizaine d’auteur.e.s dont 3 très connus du grand public.

Le kiosque était en forme d’hexagone (tiens, tiens !).
Nous y étions assis à 11; 8 auteur.e.s des Éditions Le Cherche Midi : Luana Belmondo, Cali, Bruno Cavagné, Anny Duperey, Jim Fergus, Serana Giuliano, Martine Laroche-Joubert, Valérie Tribes, 2 auteures des Éditions Les Escales : Catherine Bardon et Lola Nicolle et…Guy Raymondpierre de Langle Éditions.
Les autres durent se contenter d’une demi-table alors que mes ouvrages avaient été étalés sur toute la longueur de ma table.La palme de l’auteur le plus sympathique ira pour ma part à Cali qui est venu spontanément me saluer alors qu’il était déjà assis et prêt à s’atteler à la longue tâche des dédicaces.
A plusieurs reprises durant ces 3 jours, il n’a pas hésité à grimper sur sa table pour accorder un selfie aux nombreux fans qui se pressaient à son stand.

Jim Fergus, que j’avais salué le matin, s’était mis au travail immédiatement. Anny Duperey l’a bientôt imité le lendemain.
Je me suis dis qu’ils étaient tous trois bien courageux car ce fut une occupation de toute la journée. A peine le temps d’une pause sanitaire et du repas de midi, puis ils recommencaient à griffonner sans se départir de leur sourire bienveillant.

J’ai beaucoup apprécié la simplicité de ces trois têtes d’affiches qui m’ont accordé gentiment les selfies ci-dessus.
Nous étions assistés par une équipe efficace de jeunes collaborateurs mandés par Cultura et une bénévole, étudiante en droit. Merci à tou.t.e.s !

J’ai désiré participer à cette Foire à titre d’expérience et dans le but de faire des rencontres intéressantes, voire avec un éditeur éventuel (qui ne s’est pas présenté).
Je ne me faisais pas beaucoup d’illusion quant à la quantité d’exemplaires que je pouvais vendre.
J’ai cependant été agréablement surpris d’avoir pu susciter l’intérêt d’une dizaine de lectrices et lecteurs au milieu de cette profusion d’ouvrages dont ceux de nombreuses célébrités ne faisant pas toutes partie du domaine littéraire….