Furtur humus


« Futur humus
(à Jeanine)

Les feuilles colorées
planent vers le sol mouillé.
Matière recyclée. »

Ce texte est extrait de mon recueil de haïkus illustrés par mon ami Aaron Van Lierde intitulé « Instants d’année », paru en 2015. 
Ce petit poème me semble d’actualité, en cette période de l’année 2020.
En me promenant en compagnie d’une amie ce jour-là, j’avais admiré le ballet des feuilles mortes emportées par le vent. Parées de leurs couleurs magnifiques, elles rivalisent souvent, en cette saison, avec les fleurs.
En songeant à leur « fin de vie » (à ce propos, je préfère leur donner le nom de « feuilles tombantes » comme les appellent les néerlandophones), je pensai à l’humus nourricier qu’elles forment en s’entassant au sol.
Je fis alors une analogie avec la matière de nos corps qui est aussi, n’est-ce pas, de l’humus en devenir.
Je n’avais pas encore, à cette époque, entendu parler de l’humusation, un procédé récent, non encore autorisé en France, qui consiste à « recycler » les restes humains en humus (voir l’étymologie de ces deux mots).

« Dans l’univers, tout se recycle, rien ne se perd », cette phrase que je cite souvent est en fait une version « poétique » du principe dit de Lavoisier : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme », paru dans son Traité élémentaire de chimie en 1789 (tiens, tiens ! à propos de cycle…).
La citation exacte est la suivante : « … car rien ne se crée, ni dans les opérations de l’art, ni dans celles de la nature, et l’on peut poser en principe que, dans toute opération, il y a une égale quantité de matière avant et après l’opération ; que la qualité et la quantité des principes est la même, et qu’il n’y a que des changements, des modifications. »
Même la théorie du big Bang semble évoluée vers celle du Big Crunch qui suppose qu’il y aurait « quelque chose » AVANT.
Le mathématicien Roger Penrose, Prix Nobel de Pysique 2020 en a avancé l’hypothèse.
Cliquer ici pour voir l’article

Puisse cette pensée vous consoler et vous rassurer quant au devenir de votre/notre enveloppe charnelle…

Cliquer ici pour l’article Wikipédia

Lien vers le site Humusation.org

Cliquer ici pour passer commande du recueil









 

Pub ! Pub ! Pub !


Un nouveau rappel de pub pour promouvoir mes 3 recueils édités en 1 an 1/2.
C’est l’occasion de vous les représenter à nouveau :

aperçu couverture« Bonne Route » est une rétrospective des textes poétiques et des chansons écrits depuis l’adolescence jusque très récemment.
C’est un recueil rempli des émotions qui ont jalonnées ma vie. Prix 8 €

Couverture IA validée« Instants d’année » est un recueil de haïkus versifiés finement illustré par Aaron Van Lierde.
Des perceptions, des images de la nature mises en mots… Prix 9,50 €

couverture (835x1024)  « L’étrange parfum des clématites » enfin est mon « petit dernier », une nouvelle romantique et sensuelle, une histoire d’amour et un questionnement final sur les choix de vie. Prix 8 €

« Instants d’année » peut être mis dans toutes les mains. Les deux autres sont plutôt destinés à un public averti.

Pour vos cadeaux de fin d’année, offrez (vous) des livres d’un auteur indépendant (et auto-édité) !

Vous trouverez d’avantage d’info sur ma page BOUTIQUE

MERCI ÉGALEMENT DE VOUS ABONNER A MON SITE OU A MES PAGES FACEBOOK. LE NOMBRE ATTIRE LE NOMBRE. EN ROUTE POUR LES 300 !!!

 

 

 

L’instant est né pour « Instants d’année »


L’instant de mon recueil « Instants d’année » est né !

Les exemplaires sont arrivés par la poste….

DSC_0004 (681x1024)DSC_0005 (1024x681)

et il est à nouveau disponible sur Amazon.fr
Annonce Amazon

Pour rappel, une petite vidéo de présentation :

Vous pouvez désormais le commander à un prix démocratique en vous inscrivant sur la page boutique :
https://guyraymondpierre.com/boutique/

Merci !