Noyer


Contemplation.

J’ai toujours eu, depuis mon plus jeune âge, des moments contemplatifs.
Cela m’arrivait plutôt à l’adolescence.
C’est un peu plus tard que ces moments ont alterné à des périodes plus « dans l’action » !…
La sagesse nous invite à être plutôt dans « l’être » que  dans  « le faire » !

Pouvons-nous cependant nous passer de l’un comme de l’autre ?

Voici un petit poème…contemplatif, écrit ce soir sur ma terrasse.

Coule la vie

Assis à l’ombre du noyer,
ainsi passent les soirs d’été.

Je porte mon regard sur les collines,
observant la course du soleil qui décline.

Bercé par les « roucous » des tourterelles,
je plonge mon regard dans le bleu du ciel.

Mon âme intriguée suit le long voyage,
inexorable et impermanent trajet des nuages.

Ainsi coule la vie, sans cesse renouvelée,
alternant joie et mélancolie au rythme des journées.

Révolution intérieure bis


J’ai raconté sur le site « The Golden Beetle », la « petite » synchronicité qui m’est survenue au sujet du chapitre d’un livre que je lis actuellement et la découverte quasi simultanée d’une page Facebook et d’un blog portant le même nom :
http://thegoldenbeetle.wordpress.com/2013/05/09/revolution-interieure/.

Ce chapitre me parle beaucoup.  Révolution intérieure
http://fr.wikipedia.org/wiki/Soufisme
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cheikh_Bentoun%C3%A8s

L’auteur, Cheikh Khaled Bentounés, y décrit une analogie entre la « révolution » (dans le sens de « tours sur soi ») de la terre sur elle-même et autour du soleil et le fonctionnement de notre personnalité qui alterne les côtés éclairés et les côtés dans l’ombre.
Nous pourrions profiter que ces côtés – que nous cachons bien (et pour cause) – soit mis en lumière (et ils le sont parfois – même furtivement – et certainement lors d’un conflit) pour apprendre à les connaître et les accepter.
J’aime bien cette idée d’alternance et de similitude. Lorsqu’un côté de notre personnalité est éclairé, un autre est dans l’ombre et vice versa…

Nous ne sommes donc pas toujours au « top » en ce qui concerne nos comportements et nos actions.
Cela aussi, il nous appartient de l’accepter au même titre que nos baisses d’énergie ou d’humeur…

We are – oh – so human !