De retour dans la cour des grands


En compagnie de 3 de « mes pairs » à la Foire de Brive de 2019

En 2019, j’ai eu la chance d’être sélectionné à la foire du Livre de Brive-la-Gaillarde, réputée pour être en France le deuxième événement important pour l’industrie du livre après celle de Paris.


Je viens d’apprendre que j’étais invité à participer à l’édition de cette année (Livre Paris 2021 a été annulée) , en tant qu’auteur indépendant.


Pouvoir participer à cette grande foire en tant qu’auteur auto-édité n’est pas si aisé.
Cette année, 300 auteur.e.s ont été sélectionnés sur les 600 auteurs inscrits, dont une minorité d’auteur.e.s en auto-édition.
Curieux de connaître les critères de sélection (il est bon de satisfaire l’égo de temps en temps, n’est-ce pas ?), je me suis entendu dire que le choix s’est porté sur La cave de l’Épouvantail, L’incroyable odyssée d’Erich « par ce que je suis un auteur local et pour la beauté de l’objet » (Sic). Mon égo en ronronne encore…

Pourquoi vouloir participer à un tel événement qui risque de se révéler coûteux (les frais de participation s’élèvent à 100 € et la marge prise sur la vente de mes livres est passée à 42%) ?
La raison principale que je me suis trouvée est mon désir d’assumer pleinement mon rêve d’adolescent : devenir un authentique écrivain.
Faute d’être reconnu par une grande maison d’édition, me hisser à la hauteur de noms plus connus par la réalisation d’ouvrages de qualité qui offrent à un nombre restreint de lectrices et lecteurs un peu de joie (les commentaires que j’en reçois en témoignent) et que ceux-ci puissent être mis côte à côte avec ceux réalisés par les grands éditeurs, me procure une grande fierté.
Par ailleurs, vivre cet événement « de l’intérieur » est un grand bonheur. Les rencontres et échanges avec « mes pairs » consacrés par « la déesse aux cent bouches » me font grandir en confiance.

Rendez-vous à la prochaine étape…

http://foiredulivredebrive.net/page_id=2489/index.html#R

Bientôt 300 !!!


300

And the winner is…


…c’est pas moi !

Nominé ! Ou plutôt « sélectionné » ou « nommé » !…(dixit « Académie Française »

DSC_0004 (1024x909)

Le besoin de reconnaissance est présent en chaque être humain.
C’est un besoin lié à celui d’identification.
Chez les artistes, dont les auteurs font partie, ce besoin est plus grand sans doute, voire démesuré chez certains…
Lorsqu’on se met à publier, outre le besoin de partage, ce besoin de reconnaissance, qu’on le taise ou non, est omniprésent : nombre d’exemplaires vendus via les libraires ou le net, nombres d’exemplaires vendus et dédicacés lors d’un salon littéraire, commentaires enthousiastes de lecteurs, commentaires de presse,..

Et lorsqu’on envoie son ouvrage pour participer à un concours, l’attente d’une récompense est encore plus forte.
Aussi, lorsque, fébrile, on écoute le palmarès de la remise des prix à un salon littéraire somme toute réputé, comme celui de Mazamet, on feint l’indifférence, on tente le lâcher-prise…
Mais lorsque ces mots magiques sont prononcés au micro :
« Pour le Prix du Roman 2016, sont nominés…Guy Raymondpierre pour « L’étrange parfum des clématites »…
alors on ne peut retenir un geste vainqueur. « Yesss ! ».

Mon cœur après avoir suspendu ses pulsations se remet à palpiter en désordre.
Soudain, je perçois de la transpiration au creux des aisselles… l’émotion est bien présente malgré mes tentatives de contrôle…

ça y est ! J’ai ma récompense !
Même si cette fois-ci, je ne monte pas sur le podium, mon nom et celui de mon ouvrage a été cité !
Surprise espérée !

Joie partagée aussi avec les autres nominés qui se font une petite fête et partage leur joie au pied de l’estrade…

Groupe
Le « chemin » vers le Palais des Congrès de Mazamet a été semé d’embûches (grève des trains, hospitalisation d’un ami, bus inexistants sur le trajet Revel-Mazamet,…) mais je « sentais » que je devais être présent ce jour-là. C’est accompagné de ma valise que je me suis posté sur la route de Castres ce dimanche 22/05/2016 tôt le matin pour franchir les derniers km et aller recevoir mon « petit » trophée !


Merci au jury ! Merci aux organisateurs ! Merci aux amis auteurs ! Merci à ceux qui m’ont aidés et soutenus dans ce projet ! Merci aux lecteurs !