La peur du noir (auto-analyse)


Une auto-analyse sous forme de poème (ou est-ce l’inverse ?).

Je suppose que je ne suis pas le seul à avoir un comportement compulsif en FIN de journée ?

 

La peur du noir

Et chaque jour, lorsque sournoisement descend le soir,
je sens en mon être monter un grand désespoir.

Lorsque lentement vers la nuit glissent les heures
mes entrailles sont envahies par une immense peur.

Ma conscience croit venir sa fin proche,
lorsque le spectre du néant s’approche.
Le sommeil est dit-on comme la mort
et mon esprit lui le croit encore.

Il craint la finitude.
C’est ce qui le remplit d’incertitude
et je ne peux faire cesser cette habitude
qui amplifie terriblement mon sentiment de solitude

Cependant lorsque la nuit repose mon corps,
lorsque fatigué de se mouvoir il dort,
mon esprit, lui, au lieu de respecter la trêve
voyage des heures durant dans le monde des rêves.

Ainsi, me dis-je, il me reste donc l’espérance
que lorsque la lumière pour moi sera tout à fait éteinte,
ma conscience continuera à voyager en tous sens
vers des mondes infinis, sans peur et sans contrainte.

Aussi lorsque mon corps prendra son immobile apparence,
imaginez que mon âme, elle, est partie pour ses grandes vacances.

Pensée du jour (fille de la nuit)


Ce matin, je me suis (r)éveillé avec un souvenir vague des rêves qui ont peuplé ma nuit.
Impossible de m’en rappeler aucun sauf peut-être la fin du dernier…

Malgré tout, un message clair en est ressorti : « Dans une autre vie, je serai (encore) moins dans le « faire » « .

Ce qui m’a inspiré la pensée suivante :

Si tu veux être libre, détache-toi de tes faires

Cette petite dernière ira rejoindre ma collection privée  que vous trouverez ici (cliquer sur les liens en bleu clair) :

Les pensées de GRP

Image illustrative de l'article Le Penseur


Elle est sans doute à rapprocher de ceci

Dans la vie, faut pas…

ou de cela :

Le faire a dissout

Bonne journée !

 

 

 

 

Émergence


Des personnalités telles que Carl Jung, André Malraux, Teilhard de Chardin, John Lennon,… l’avaient prédit : nous assistons à l’émergence de l’éveil des consciences, de la conscience.

« Par hasard » ;-), on vient de me prêter l’excellent ouvrage « Se changer, changer le monde » que je ne saurais que trop recommander car il donne des indications applicables par cropped-cropped-dsc_0446-532x800.jpgchacune et chacun d’entre nous…

http://www.editions-iconoclaste.fr/spip.php?article1852