1 team


Dans l’intimité de la solitude
parfois lorsque vient la quiétude,
j’entends parler mon âme.

Mon âme émoi

Mon âme est triste, elle est en souffrance.
Déjà depuis le moment de ma naissance.

Au moment de son incarnation
elle n’a pas bien vécu la séparation.
Elle était bien là au sein de la Source-mère
et ne tenait pas vraiment à venir sur terre.

Moi, j’étais un enfant qu’on n’attend plus.
J’étais, je crois, un tantinet superflu.

Mon âme fut donc – bon gré mal gré – détachée
pour aller habiter ce corps pour elle d’office destiné.

Sans doute cette séparation fut-elle douloureuse
car aujourd’hui encore je ne la sens pas heureuse.
Chaque fois que dans ma vie il faut que je me sépare,
elle augmente ma douleur et y prend plus que sa part.

Aussi depuis que j’ai compris son malheur,
je lui parle lorsque le noir envahit nos heures.
Je lui dis qu’elle reverra un jour la Lumière-mère
et qu’ensemble nous avons ici quelque chose à faire.

Notre mission sans aucun doute
est de briller coûte que coûte
pour témoigner dans toute cette obscurité
que l’Amour est bien à notre portée.

Bonne Route bis


DSC_0017 (681x1024)ça y est ! Enfin, une bonne nouvelle ! L’exemplaire de « Bonne route », nouvelle édition est enfin arrivé ! 🙂
Sa route, si elle fut bonne tout de même, a été longue !
Des grèves en Allemagne ont allongé le délai de livraison, me mettant sur des charbons ardents !
Et ça donne chaud par ces températures (hier 40°) !

Nouvelle édition, nouveau look, nouvelle couverture (photo de l’auteur !), nouvelle distribution internationale et nouveaux prix (réduit de 50% !).
ça va l’faire, comme on dit par ici !
Cette édition aura fière allure sur les marchés d’étés de la région…

N’hésitez pas à le commander ici ou en faire la pub !
Également disponible en version e-book à un prix réduit sur

Amazon,

Fnac

etc,…

Merci !

Et bientôt, la parution de mon prochain projet en phase de relecture….
à suivre ! 😉

Haïku tôt


Une fois n’est pas costume ;-), j’étais réveillé tôt ce matin (sans doute, la livraison des premiers exemplaires de « Bonne Route » qui me mettait dans un état de surexcitation inhabituel…).
Le soleil se levait, timidement, teintant le ciel matinal de lueurs rosées…
ce qui m’inspira le haïku suivant :

Vain rosé
Rosé ce matin,
le ciel un peu incertain.
Gris-bleu est son teint.