Noyer


Contemplation.

J’ai toujours eu, depuis mon plus jeune âge, des moments contemplatifs.
Cela m’arrivait plutôt à l’adolescence.
C’est un peu plus tard que ces moments ont alterné à des périodes plus « dans l’action » !…
La sagesse nous invite à être plutôt dans « l’être » que  dans  « le faire » !

Pouvons-nous cependant nous passer de l’un comme de l’autre ?

Voici un petit poème…contemplatif, écrit ce soir sur ma terrasse.

Coule la vie

Assis à l’ombre du noyer,
ainsi passent les soirs d’été.

Je porte mon regard sur les collines,
observant la course du soleil qui décline.

Bercé par les « roucous » des tourterelles,
je plonge mon regard dans le bleu du ciel.

Mon âme intriguée suit le long voyage,
inexorable et impermanent trajet des nuages.

Ainsi coule la vie, sans cesse renouvelée,
alternant joie et mélancolie au rythme des journées.

Voie lactée


Haïku d’un soir étoilé:

Le nez bien levé
planté dans la voie lactée.
Là, l’éternité ?

L’instant est né pour « Instants d’année »


L’instant de mon recueil « Instants d’année » est né !

Les exemplaires sont arrivés par la poste….

DSC_0004 (681x1024)DSC_0005 (1024x681)

et il est à nouveau disponible sur Amazon.fr
Annonce Amazon

Pour rappel, une petite vidéo de présentation :

Vous pouvez désormais le commander à un prix démocratique en vous inscrivant sur la page boutique :
https://guyraymondpierre.com/boutique/

Merci !