Réquista jolie fleur d’Aveyron…


Passent les brebis.
Elles vont à l’abattoir.
Les chalands aussi.
Ils passent sans nous voir.

T3
La fête de la brebis (20e édition) à Réquista est une grande fête populaire.
On y voit défiler des brebis et des groupes folkloriques dans les rues, on y boit, on y mange, on y danse et, accessoirement, on va voir « l’exposition » de livres accompagnés de leurs auteurs…

Et les voilà qui défilent, semblables au troupeau, devant nos tables décorées avec amour.
Ils passent et repassent..
Parfois, il me prend des envie d’imiter Jean Sablon !

Que faire ?
Les laissez passer sans leur adresser la parole ?
Certains s’enfuient quand on leur parle, surpris sans doute de découvrir l’être humain derrière l’étal.
Même mes marque-pages parfumés, bien qu’ils soient acceptés avec surprise, n’incitent pas à délier bourse…un passant se déclare « friand » de haïkus. Les miens n’ont pas dû lui plaire car il passe son chemin, lui aussi.
les temps sont durs pour les auteurs indépendants !

L’image de Limoges



Nous n’avions pas vraiment  d’image de Limoges car on ne nous en avez rien dit de spécial.

Nous avons cependant voulu profiter de ma présence au affich15pour découvrir cette ville du Nord (du Limousin).

A Limoges j’ai passé des heures à m’ennuyer dans une galerie marchande où les chalands marchaient, où les chalands passaient, comme chantait Jean Sablon, « sans même nous voir, sans même dire : Bonsoir  »

Mais nous nous sommes bien rattrapés le soir dans le quartier de la Boucherie, dans la Cour du Temple et dans la rue de la soif…

Le salon ne fut pas un franc succès mais nous y avons fait la connaissance de très belles et très sympathiques personnes…