Rocamadour, Back to the future


C’est la rentrée (littéraire) pour les auteurs régionaux aussi !

Il y a un an, à Rocamadour, je participai à mon tout premier salon du livre.
Je n’avais alors que 2 ouvrages à présenter : « Instants, d’année » et « Bonne route ».
« L’étrange parfum des clématites » n’était pas encore paru à l’époque. Je l’avais donc présenté en avant-première.

Un an après et de nombreux salons, « petits » et « grands », je me dois de faire un petit bilan.
Participer à ces salons requiert  beaucoup d’énergie en temps, déplacements, concentration et…patience !

Le moins que je puisse dire est que les ventes n’ont pas répondu à mes attentes !
Certes le téléchargement gratuit sur Amazon.fr à donné de bons résultats (plus de 500 téléchargements pour « L’étrange parfum des clématites ») mais les ventes que ce soit pour la version électronique ou par la version papier n’ont pas suivi.
Les ventes chez les libraires du coin n’ont pas donné grand chose non plus. Je suis en train d’en tirer des conclusions…
Il me faut cependant souligner l’accueil chaleureux qui a été fait à mon premier roman au Salon de Figeac et au Salon de Mazamet où j’ai été sélectionné par le jury pour le Prix du Roman 2016, ce qui n’est pas négligeable !

Mais assez parlé du passé, le futur m’attend !

Je présenterai dimanche prochain lors du salon mon nouveau projet en avant-première.
Le manuscrit est en cours d’écriture et avance bien.

Je dirai que ce que j’ai déjà laissé transparaître du contenu du livre suscite « un certain intérêt ».
Voir le projet de couverture : Essai canva moi Yug Essai canva moi Yug_Page_1

En ce qui concerne l'(auto-)édition, j’envisage de lancer d’abord une action en « crowdfunding », c’est-à-dire en financement participatif, afin de couvrir les premiers frais de promotion et d’impression. Ce qui, par la même occasion, mettra l’ouvrage en évidence sur le net.
A suivre !

Dimanche prochain, le 4 septembre, je serai donc présent avec environ 80 auteurs sur l’agréable site de « L’Hospitalet », à Rocamadour pour vous accueillir et dédicacer mes 3 ouvrages déjà parus : « Instants d’année », un recueil « impressionniste », « Bonne Route », les émotions de toute une vie et « L’étrange parfum des clématites », un coup de foudre « étrange »…

Pour plus d’info sur le salon, cliquer ici : Roca-Livre
Pour commander mes ouvrages, cliquer ici : Boutique

 

And the winner is…


…c’est pas moi !

Nominé ! Ou plutôt « sélectionné » ou « nommé » !…(dixit « Académie Française »

DSC_0004 (1024x909)

Le besoin de reconnaissance est présent en chaque être humain.
C’est un besoin lié à celui d’identification.
Chez les artistes, dont les auteurs font partie, ce besoin est plus grand sans doute, voire démesuré chez certains…
Lorsqu’on se met à publier, outre le besoin de partage, ce besoin de reconnaissance, qu’on le taise ou non, est omniprésent : nombre d’exemplaires vendus via les libraires ou le net, nombres d’exemplaires vendus et dédicacés lors d’un salon littéraire, commentaires enthousiastes de lecteurs, commentaires de presse,..

Et lorsqu’on envoie son ouvrage pour participer à un concours, l’attente d’une récompense est encore plus forte.
Aussi, lorsque, fébrile, on écoute le palmarès de la remise des prix à un salon littéraire somme toute réputé, comme celui de Mazamet, on feint l’indifférence, on tente le lâcher-prise…
Mais lorsque ces mots magiques sont prononcés au micro :
« Pour le Prix du Roman 2016, sont nominés…Guy Raymondpierre pour « L’étrange parfum des clématites »…
alors on ne peut retenir un geste vainqueur. « Yesss ! ».

Mon cœur après avoir suspendu ses pulsations se remet à palpiter en désordre.
Soudain, je perçois de la transpiration au creux des aisselles… l’émotion est bien présente malgré mes tentatives de contrôle…

ça y est ! J’ai ma récompense !
Même si cette fois-ci, je ne monte pas sur le podium, mon nom et celui de mon ouvrage a été cité !
Surprise espérée !

Joie partagée aussi avec les autres nominés qui se font une petite fête et partage leur joie au pied de l’estrade…

Groupe
Le « chemin » vers le Palais des Congrès de Mazamet a été semé d’embûches (grève des trains, hospitalisation d’un ami, bus inexistants sur le trajet Revel-Mazamet,…) mais je « sentais » que je devais être présent ce jour-là. C’est accompagné de ma valise que je me suis posté sur la route de Castres ce dimanche 22/05/2016 tôt le matin pour franchir les derniers km et aller recevoir mon « petit » trophée !


Merci au jury ! Merci aux organisateurs ! Merci aux amis auteurs ! Merci à ceux qui m’ont aidés et soutenus dans ce projet ! Merci aux lecteurs !