Le chamane de La Chapelle-aux-Saints


« J’ai réussi !

Mon esprit s’est intégré au corps de l’homme moderne. Je vais pouvoir vivre ses expériences et découvrir ce qu’il vit. J’en tirerai des enseignements riches pour mon peuple.

Guy.

L’homme sans front aventureux. Je le guettais depuis un moment déjà. Il aimait voyager dans le monde des rêves. J’ai su capturer son esprit. Je l’ai d’abord échangé avec celui de Yug, le jeune chasseur.

J’ai recherché les herbes et j’ai dosé mon breuvage que j’ai bu d’abord pour le faire boire ensuite à Yug alors que l’esprit de Guy l’habitait. Je l’ai reconnu. Je le reconnaissais à chaque fois mais je l’ai perçu plus encore lorsqu’il a joué avec Ch’im sur les peaux de bêtes.
Ses gestes, ses mouvements étaient différents des nôtres.

Ch’im ne s’apercevra de rien. Yug va retrouver son esprit. Guy n’aura pas beaucoup le temps de se rendre compte. La grande nuit va tomber bientôt sur son corps d’homme sans front et son esprit rejoindra la grande prairie où paissent tous les esprits.
Entre-temps, j’utiliserai la magie des hommes sans front pour voyager dans les mondes des rêves. Ils ont des breuvages et des drogues insensées.

Ils ont des outils fabuleux que je dois encore découvrir et apprendre à utiliser.

Je voyagerai dans le monde des esprits, dans d’autres mondes. J’apprendrai de ceux-là aussi. Je deviendrai puissant pour le bien de mes frères.

J’œuvrerai pour mon peuple. J’utiliserai le talent de Guy pour réhabiliter nos semblables aux yeux des hommes sans front. Avec le pouvoir des sorciers modernes, je pourrais peut-être recréer un homme et une compagne au regard profond. Ils pourront faire renaître des petits et nous pourrons repeupler la terre et reconquérir nos territoires d’antan. Nous serons de plus en plus nombreux et nous retrouverons la place que nous n’aurions jamais dû perdre. Nous redeviendrons les égaux des hommes sans front. Nous pourrons reconquérir nos territoires.

Mon peuple revivra et ne s’éteindra plus jamais. »

Ceci est un petit extrait de #Neander, L’Homme Nouveau, mon dernier ouvrage paru en auto-edition chez Langle Éditions. Il aurait pu porté le même titre que celui de cet article
Je vous invite à découvrir ou a redécouvrir les commentaires enthousiastes de lecteurs en cliquant sur ce lien Commentaires du manuscrit
et celui-ci Commentaires enthousiastes

Pour commander cet ouvrage, c’est par ici Acheter

Pour visiter le site de Langle Éditions Cliquer ici

Rocamadour, le retour


Dimanche prochain, je serai de retour à Roca-Livre, le salon du livre de Rocamadour où je présenterai et dédicacerai mon dernier opus; « Neander, L’Homme Nouveau » en compagnie de Jocelyne Szymanek qui y participera pour la première fois, pour présenter les deux tomes de son recueil « Chant des Toiles ». Qu’on se la dise !

Voir l’article dans Langle Éditions

 

Gaillarde !


…la Foire de Brive !

Au passage, signalons que Brive a acquis ce surnom en raison de sa résistance aux nombreuses invasions.

Il y a eu beaucoup de monde à partir de vendredi après-midi dans l’enceinte aménagée dans et autour de la halle Georges Brassens, ainsi nommée par référence à la chanson « Hécatombe » du célèbre Sétois.

Ce fut une expérience enthousiasmante que de vivre cette foire de l’intérieur.
J’ai eu la chance d’être installé dans un kiosque (que je nommerais à musique…) en compagnie d’une dizaine d’auteur.e.s dont 3 très connus du grand public.

Le kiosque était en forme d’hexagone (tiens, tiens !).
Nous y étions assis à 11; 8 auteur.e.s des Éditions Le Cherche Midi : Luana Belmondo, Cali, Bruno Cavagné, Anny Duperey, Jim Fergus, Serana Giuliano, Martine Laroche-Joubert, Valérie Tribes, 2 auteures des Éditions Les Escales : Catherine Bardon et Lola Nicolle et…Guy Raymondpierre de Langle Éditions.
Les autres durent se contenter d’une demi-table alors que mes ouvrages avaient été étalés sur toute la longueur de ma table.La palme de l’auteur le plus sympathique ira pour ma part à Cali qui est venu spontanément me saluer alors qu’il était déjà assis et prêt à s’atteler à la longue tâche des dédicaces.
A plusieurs reprises durant ces 3 jours, il n’a pas hésité à grimper sur sa table pour accorder un selfie aux nombreux fans qui se pressaient à son stand.

Jim Fergus, que j’avais salué le matin, s’était mis au travail immédiatement. Anny Duperey l’a bientôt imité le lendemain.
Je me suis dis qu’ils étaient tous trois bien courageux car ce fut une occupation de toute la journée. A peine le temps d’une pause sanitaire et du repas de midi, puis ils recommencaient à griffonner sans se départir de leur sourire bienveillant.

J’ai beaucoup apprécié la simplicité de ces trois têtes d’affiches qui m’ont accordé gentiment les selfies ci-dessus.
Nous étions assistés par une équipe efficace de jeunes collaborateurs mandés par Cultura et une bénévole, étudiante en droit. Merci à tou.t.e.s !

J’ai désiré participer à cette Foire à titre d’expérience et dans le but de faire des rencontres intéressantes, voire avec un éditeur éventuel (qui ne s’est pas présenté).
Je ne me faisais pas beaucoup d’illusion quant à la quantité d’exemplaires que je pouvais vendre.
J’ai cependant été agréablement surpris d’avoir pu susciter l’intérêt d’une dizaine de lectrices et lecteurs au milieu de cette profusion d’ouvrages dont ceux de nombreuses célébrités ne faisant pas toutes partie du domaine littéraire….