L’appel de l’Ange


Hasards, coïncidences ou synchronicités ?

Vous le savez : je suis un glaneur de synchronicités.

Depuis quelques années, je suis assidûment le parcours éclairé d’un scientifique hors pair (dans toutes les acceptions de l’expression) qui s’appelle Philippe Guillemant. Sa vision du réel, si elle bouleverse le concept matério-rationnel dominant, nous ouvre des perspectives nouvelles.

Philippe Guillemant


Je suis donc à l’affût de ses partages : conférences, articles, ouvrages, etc.
J’ai eu la chance (est-ce un hasard ?) d’assister à deux de ses conférences (à Sarlat et Bruxelles) et de le rencontrer personnellement en marge d’un colloque parisien.
Au hasard de mes pérégrinations connectées, je découvre une vidéo où, en duo complice avec Marguerite Kardos, il met en lumière le lien entre Science (intuitive) et Spiritualité.

Voir la vidéo :

https://www.youtube.com/results?search_query=philippe+guillemant+et+marguerite+kardos

Marguerite Kardos

Après avoir visionné cette vidéo, dans laquelle nous avons apprécié la connivence entre ces deux éclaireurs et découvert la merveilleuse lumière qui émane de Marguerite, nous avons voulu faire plus ample connaissance avec cette belle personne. Nous avons suivi une interview d’elle où elle parle merveilleusement de l’ouvrage transmis par Gitta Mallasz, Les dialogues avec l’ange. Nous avons ensuite regardé une interview plus ancienne de celle qu’on appelle la scribe de l’ange.

Gitta Mallasz



Nous avons, Frédérique et moi, tous deux lu ce livre, il y a quelques années et tout ceci nous a donné l’élan de le relire.
Nous n’avons pas cet ouvrage dans notre bibliothèque. Cependant, Frédérique pensait qu’une de ses amies en possédait probablement un exemplaire et peut-être un second…
Cette amie s’apprête à déménager et a commencé le grand tri. C’est donc le moment de lui faire une demande (celle-ci n’a-t-elle pas été formulée inconsciemment ?).
Pas d’hésitation ! Elle décroche le téléphone.
L’amie répond d’abord qu’elle ne sait pas. Elle ne pense pas en avoir un second exemplaire…
Tout en répondant elle s’exclame :

« – Ah mais attends ! Je suis assise là et je le vois sur une pile de livres à trier devant moi…
– Non !
– Si ! Il est là. Je le vois devant mes yeux ! C’est bizarre, je le croyais encore dans ma bibliothèque…
– Tu n’en aurais pas un autre, par hasard ?
– Non, je ne crois pas. Mais attends, je vais voir s’il est toujours sur l’étagère…Ben, ça alors ! Tu ne me croiras pas : j’en ai deux ! C’est incroyable ! C’est tellement extraordinaire que je t’en offre un. Et je vais me faire un plaisir de te le dédicacer. »

Puisque j’vous l’dis…

Voir le site de l’association ADDA qui promeut la diffusion de la communication de l’ange :
http://ad-dialoguesange.org/
Un message de plus en plus clair, au fur et à mesure de l’éveil des consciences

Un ange dans le ciel de Langle

Et si ?…


De plus en plus de scientifiques s’intéressent sérieusement et…scientifiquement à ce sujet qui, pour de nombreuses personnes encore, reste tabou.
Je vous invite à visionner ce documentaire très intéressant réalisé par Valérie Seguin.

Dans le manuscrit « #Neandertal, la revanche » à paraître bientôt, j’essaie, moi aussi, de faire le point sur les tentatives de réponses cette question cruciale pour tous les êtres humains…

Le temps passe-t-il ?


Petite réflexion sur notre représentation du temps.

Nous avons, dans nos sociétés occidentales, l’image d’un temps linéaire : le temps à un début, une durée et une fin.
Ainsi en va de notre vie : Naissance—>Vie—>Décès

Mais est-ce une représentation « exacte » de la réalité ?

Prenons l’image du sablier.
sablier
Les grains de sable passent (t’as misé ?), ils s’écoulent par le goulot, à l’image du temps qui passe…

Lorsque l’on fait faire un tour (mouvement circulaire, « la roue tourne ») au sablier, la sphère supérieure (qui était la sphère inférieure l’instant d’avant) est pleine.

Question : les grains qui se trouvent dans la sphère supérieure sont-ils dans le passé ?
La sphère inférieure (qui représente le futur puisque c’est l’endroit où les grains vont arriver) est vide.

Lorsque tous les grains sont passés par le goulot (=moment présent), la sphère supérieure est vide.
Le passé du sable n’existe plus !
Les grains de sable sont passés du passé au futur.

A ce moment-là, on retourne le sablier, et tout recommence…
Question : est-ce que les grains qui étaient dans le futur (sphère inférieure) retournent vers leur passé (sphère supérieure)?

Cette « démonstration » me semble une nouvelle preuve qui pourrait nous amener à revoir notre représentation du temps : le temps n’est-il pas plutôt cyclique que linéaire ?

D’ailleurs, tous les « appareils » qui ont été inventés pour marquer le temps sont ronds (cadran solaire, horloges,…)